[creation site internet] [creation site web] [logiciel creation site]

La brèche de Roland

« Roland frappe encore contre une pierre bise dont il abat un énorme quartier. L’épée grince, mais elle n’éclate ni ne se brise ; vers le ciel elle rebondit. Quand le comte voit qu’il ne la brisera pas, très doucement, il la plaint en lui-même : « Ah ! Durendal, comme tu es belle et sainte ! Dans ton pommeau doré, il y a beaucoup de reliques : une dent de saint Pierre, du sang de saint Basile et des cheveux de Monseigneur saint Denis, et du vêtement de sainte Marie. »

Chanson de Roland, strophe CLXXIII, composée vers 1100-1125.