[creation site internet] [logiciel creation site] [creation site web]

Vercingétorix, le prince gaulois vu par son ennemi Jules César

 « Vercingétorix convertit à sa cause tous ceux de ses compatriotes qu’il rencontre ; il les exhorte à prendre les armes pour la liberté de la Gaule […].

Ses partisans le proclament roi. Il envoie des ambassades à tous les peuples. Il les supplie de rester fidèles à la parole jurée […]. Il ordonne qu’un nombre déterminé de soldats lui soit amené sans délai, il fixe quelle quantité d’armes chaque cité doit fabriquer, et avant quelle date ; il donne un soin particulier à la cavalerie.

A la plus grande activité, il joint une sévérité extrême […]. »


D’après Jules César, Commentaires sur la guerre des Gaules.


Vercingétorix


 « Vercingétorix, Arverne, jeune homme qui était parmi les plus puissants du pays, convoque ses clients. Il enrôle des miséreux dans les campagnes. Après avoir réuni cette troupe, il l’exhorte à prendre les armes pour la liberté de la Gaule. A l’unanimité on lui confie le commandement en chef… Il ordonne qu’un grand nombre de soldats lui soit amené sans délai. Il fixe quelle quantité d’armes chaque peuple doit fabriquer. A la plus grande activité, il joint une sévérité extrême dans l’exercice du commandement. Pour une faute grave, c’est la mort par le feu et par toutes sortes de supplices ; pour une faute légère, il fait couper les oreilles au coupable ou lui crever les yeux, et il le renvoie chez lui afin qu’il serve d’exemple. »

Jules César, La Guerre des Gaules.