[creation site internet] [creation site web] [logiciel creation site]

Progrès des conditions de vie chez les ouvriers

 « Le travailleur, misérable sans aucun doute au commencement du siècle, a vu sa condition matérielle très notablement améliorée. Son budget offre auourd’hui beaucoup plus d’élasticité et lui apporte un bien-être modeste, mais jadis inconnu. Les augmentations de salaires varient, mais si le progrès n’a pas uniformément répandu ses bienfaits, tous les travailleurs en profitent dans une mesure plus ou moins large. En 1840, on évaluait à treize heures la durée journalière du travail, repos déduit. Dès 1900, la moyenne était descendue à dix et dix heures et demie. »

D’après A. Picard, Le bilan d’un siècle (1801-1900).