La bombe atomique. Nagasaki


 " Témoignage d'un médecin de Nagasaki :

" Il y a eu un éclair. Nous nous sommes retrouvés ensevelis sous les ruines de l'hôpital… Curieusement, il n'y eut aucun bruit. Bientôt affluent les malades de l'hôpital et les gens du dehors. Ils sont tous blessés, nus, ensanglantés et comme épluchés de leur peau. Il y a des visages calcinés, couleur de cendre ou presque noirs, sous des cheveux grillés, hirsutes. Ils semblent sortir de l'enfer. Ils rampent sur la terre ; ils ne peuvent pas se tenir debout. Je regarde vers l'extérieur. Tout est en feu. La ville a disparu…
De tous côtés, des cris arrivaient des maisons effondrées… J'ai vu des morts innombrables. On ne savait même plus où poser le pied. Les gens appelaient sans cesse au secours. Il devait y avoir dans cette partie de la ville, autour de nous, une vingtaine de milliers de morts et entre soixante et soixante dix mille blessés. "

Takashi Nagai, extrait du journal Asahi publié par Le Monde, 7.08.1970.