[creation site web] [logiciel creation site] [creation site internet]

Les difficultés de l'école de campagne



Les enfants des villes ne manquent jamais l'école comme ceux de nos villages, dont l'un vient e soir et, manque le matin ; ils n'y viennent, pour ainsi dire, qu'à bâton rompu, jamais à l'heure prescrite et presque toujours l'un après l'autre, parce que les parents les commandent l'un aux champs, l'autre aux bois. Ensuite ils ne viennent que trois ou quatre mois consécutifs, les parents les retirent alors pour les travaux de la campagne, soit au temps de la moisson, des vendanges, de la cueillette des olives, et lorsqu'ils rentrent, c'est à recommencer ; aussi l'école se compose d'autant de divisions que d'écoliers.

Mémoire de l'instituteur public de Saint Paul (Var) En 1861