Le marché noir

Si l'on veut avoir une idée de ce que la journée de travail d'un français moyen, journée qui lui est payée entre 60 et 80 francs en 1941, entre70 et 100 francs en 1943, permet de se procurer au marché noir, voici quelques chiffres :
Avec son salaire quotidien, M.Dupont, âgé de 35 ans, fonctionnaire, ouvrier, petit employé, mais qui entre dans cette catégorie de français (la plus nombreuse) dont les salaires sont à peine plus élevés que ceux des manœuvres, peut acheter au marché noir soit 500grammes de sucre, soit trois kilos de navets, soit cinq litres de vin ordinaire à 13francs le litre , soit 1kilos de haricots, soit 250 à 350 grammes de beurre, soit encore 4à5kilos de pommes de terre.
H.Amouroux