La misère des paysans

 « La moisson a été entièrement manquée. Le pauvre peuple était épuisé par les impôts exigés par le roi.

Il est devenu si pauvre qu’il a souffert de la faim. On n’entendait plus parler que de vols, de meurtres, de personnes mortes de faim. »


D’après le journal d’un curé de campagne au XVIIè siècle.