[logiciel creation site] [creation site web] [creation site internet]

Des plantes bien de chez nous


 " Avant Christophe Colomb, la capucine, les dahlias et les pétunias étaient inconnus dans les jardins d'Europe, de même que les topinambours, les haricots verts ou les fraises savoureuses. Sur les côtes arides de la Méditerranée, on ne trouvait ni l'agave, ni les figues de Barbarie, ces plantes aujourd'hui si familières aux Européens, venues d'Amérique tout comme la pomme de terre, la tomate, le maïs. Parmi les produits de la flore américaine… il faut citer encore le chocolat, la vanille, le tapioca, la quinine, le caoutchouc et naturellement le tabac. La dette de notre vieux continent envers le Nouveau Monde, en ce domaine, est beaucoup plus importante qu'on ne le croit généralement : le maïs a révolutionné l'agriculture de l'Italie du Nord, la pomme de terre a transformé celle de l'Irlande… Le manioc est devenu une nourriture de base pour une grande partie de l'Afrique. Aujourd'hui, bien des pays de l'Ancien Monde vivent du produit de plantes importées d'Amérique : la Malaisie du caoutchouc produit par l'hévéa brésilien, la Tanzanie du sisal provenant de l'agave sisaliana mexicain, le Ghana du cacao, l'Egypte du coton dont le meilleur dérive d'une variété américaine. "
D'après le catalogue de l'exposition : L'Amérique vue par les Européens, 1976.