[creation site internet] [creation site web] [logiciel creation site] [HISTOIRE CYCLE III TEXTES DOCUMENTS]


Le 6 février 1934


Vu par l'action Française
Paris couvert de sang pour étouffer la révolte des honnêtes gens, la garde mobile tire sur la foule. 50 morts, des milliers de blessés. Les clameurs, les chants, les huées éclatant à la fin du jour se répercutaient dans la grande ville comme la voix puissante et furieuse d'un noble peuple indigné et décidé à mettre fin à l'ignoble dictature des forbans qui le domine. Les colonnes de manifestants enfoncèrent l'énorme barrage et se ruèrent vers la chambre. C'est alors que les agents ouvrirent le feu, déclenchant une fusillade qui devait se prolonger fort tard dans la nuit.


                            
Vu par le populaire
Le coup de force fasciste a échoué.
Les bandes fascistes ont attaqué avec une sauvagerie inouïe le service d'ordre à coup de matraques et de revolvers. La police et la garde mobile ont tiré sur leurs agresseurs. Il y a eu 29 morts dont plusieurs gardes mobiles. La réaction a voulu avoir sa journée. Elle l'a eue. C'était un complot tramé contre le régime républicain. La classe ouvrière est divisée. Elle était hier encore divisée. Le sera-t-elle encore aujourd'hui, demain?